Les gens sont-ils naturellement enclins à être négatifs ou positifs ?

Les gens sont-ils naturellement enclins à être négatifs ou positifs ?

Récemment, j’ai entendu quelqu’un dire que les gens étaient naturellement plus négatifs que positifs.

Cela m’a amené à me demander comment on en était arrivé à croire cela.

J’ai commencé à réfléchir à ce sujet, en cherchant dans mon esprit les cas où j’ai eu une attitude négative à l’égard de quelqu’un ou de quelque chose, et en cherchant comment cela s’est produit.

Je me suis rendu compte qu’à chaque fois que j’étais critique, que je jugeais ou que je désapprouvais quelque chose ou quelqu’un, il y avait de la peur derrière, ou des sentiments qui appartiennent à la catégorie de la peur (par exemple l’inquiétude, le fait d’être sur la défensive, vulnérable, etc.) J’ai continué à remonter dans mon esprit les origines de cette peur et j’ai réalisé qu’inévitablement, il y avait une opinion que j’avais sur cette certaine chose ou personne qui avait créé ma réaction de peur.

En cherchant plus profondément l’origine de ces opinions, j’ai découvert que très peu d’entre elles provenaient de mon expérience personnelle. En d’autres termes, je n’avais pas de base réelle, d’expérience personnelle, pour mes attitudes négatives. Au contraire, la plupart d’entre elles, je les avais acceptées, consciemment ou inconsciemment, de l’extérieur. Je les avais adoptées comme miennes et je les appliquais dans ma vie sans me demander si elles étaient vraies ou non.

Comment cela s’est-il produit ?

J’ai eu un déclic ! En regardant la plupart des médias, on remarque que “les mauvaises nouvelles se vendent mieux que les bonnes” et donc, nous avons été constamment conditionnés à remarquer les “mauvaises” nouvelles, à remarquer les défauts, à remarquer ce qui ne va pas, à être critiques, compétitifs, à juger, à… vous voyez le genre. En un mot, à être négatif. 

Ce conditionnement provient de la télévision, de la radio, des journaux, des médias sociaux, des différentes stratégies de marketing dont nous sommes constamment bombardés au quotidien, de l’industrie de la santé, de l’industrie des assurances, même des personnes que nous rencontrons (car nous devenons les extensions des porteurs de nouvelles), etc. Une grande partie des informations qui circulent contribue à déclencher la peur en nous. Pour déclencher des sentiments négatifs.

Pas étonnant que les gens croient que les êtres humains sont plus enclins à être négatifs que positifs.

Une note importante ici. Cela ne veut pas dire que nous n’avons aucune responsabilité personnelle dans cette situation. Nous en avons, beaucoup. Tout commence par nous, en assumant à 100 % la responsabilité des choix que nous faisons dans notre vie.

Cependant, le fait d’être constamment entouré d’informations qui mettent l’accent sur “le mauvais et le laid de la vie” ne nous aide pas beaucoup.

La question qui se pose ici est “pouvons-nous faire quelque chose à ce sujet ?”

Oui, nous le pouvons. Beaucoup !

Mais nous pouvons commencer par cette seule chose :

Faire preuve de discernement ! Ne prenez pas une information pour acquise parce qu’une soi-disant “autorité” vous le dit. Vérifiez-la par vous-même. Devenez votre propre autorité et apprenez à faire confiance à votre intuition.

Apprenez à vous faire confiance.